Accès aux grottes


Afin d’en garantir l’accès pour les spéléos, la SSN assume la gestion de quelques cavités.

Les règles de visite mises en place sont adaptées pour rester les plus larges possibles en fonction du cas particulier que constitue chacune de ces grottes et des accords conclus avec les propriétaires.
      

La grotte de la Vilaine Source à Arbre.

Cette grotte joliment concrétionnée est une des rares cavités naturelles classée par décret de la région Wallonne.
Les demandes de visites sont regroupées afin de bloquer un minimum de journées.
Une à deux fois par an, suivant le nombre de demandes reçues, les clubs demandeurs sont prévenus de la prochaine date et de l’heure fixée pour eux. C’est toujours un dimanche, en dehors des périodes traditionnelles de congés et longs week-ends.
Lorsqu’un club ne peut participer à la date prévue, sa demande est reportée automatiquement à la journée suivante.
Les groupes sont limités à dix personnes.
L’éclairage électrique est le seul autorisé.
Les photos en progression sont seules tolérées pour ne pas perturber le rythme des groupes qui se suivent à intervalles réguliers.
La descente ne nécessite aucun équipement particulier.

L’accès est réservé aux spéléos fédérés et assurés. La carte d’affiliation est demandée à l’arrivée sur place.
Même si la grotte est exclusivement horizontale, l’aller-retour nécessite une condition physique convenable et une aisance à progresser sous terre.
Le début du parcours souterrain est coupé par quelques étroitures.

Les demandes de visite doivent être adressées par e-mail au secrétaire

Le réseau de Frênes à Lustin.

Les visites, non accompagnées, sont limitées à un groupe de dix personnes par jour, le week-end seulement.
L’accès est réservé aux spéléos fédérés et assurés.
L’entrée se fait par le trou de la Belle Casquette.
Le parking doit se faire absolument le long de la rue du Belvédère à droite en descendant. Ne pas stationner sur le parking privé du café-restaurant « le Belvédère ».
Le bon état des cordes éventuellement en place dans le réseau n’est en aucun cas garanti. L’usage de l’équipement fixe est laissé à la stricte appréciation et sous l’entière responsabilité de l’utilisateur. Prévoir du matériel, des cordes et la topo en fonction de l’objectif de la visite dans ce réseau labyrinthique constitué de plusieurs étages fossiles et actifs (2 rivières).

Les demandes d’accès doivent être adressées à Lucienne Golenvaux qui s’occupe du planning de ces visites et des reprises-remises des clés, chez elle, à Godinne (5 km de Lustin) le jour de la visite. Par téléphone : 082 61 38 06.

Le chantoir de Normont à Arbre.

L’accès à la grotte est géré par la SSN, mais celle-ci n’est pas fermée et est accessible à tout bon spéléo.
L’accès est interdit sauf autorisation accordée aux spéléos fédérés et assurés.
L’entrée est située au milieu d’une prairie. Il faut absolument respecter les clôtures et le voisinage en général.
Ce chantoir craint les crues en cas d’orage ou de fortes pluies continues.
En plusieurs endroits, la progression s’effectue à travers des éboulis modérément stables. Avancer avec prudence!
Plusieurs travaux de désob sont en cours, merci de les respecter, et des moyens persuasifs peuvent être utilisés sans annonce préalable.

Pour toutes ces raisons, les visites doivent être annoncées par e-mail au secrétaire.

La grotte de Wancennes.

C’est une cavité fragile (fouilles archéologiques, fossiles, chauves-souris en hiver…) et heureusement très peu fréquentée qui est située dans un bois privé.
Les entrées qui s’ouvrent au ras du sol sont sécurisées (grillage et taque).
L’accès est interdit sauf autorisation accordée aux spéléos fédérés et assurés.
L’entrée est située au milieu d’un bois. Il faut absolument respecter les arbres et le voisinage en général.

Les visites doivent être annoncées par e-mail au secrétaire.

Le trou des Charrues et la carrière Souterraine des Grands Malades

La toute grande partie du site des Grands Malades entre Namur et Beez a changé de propriétaire, ce qui devait bien arriver un jour. Les acquéreurs connaissant l’existence de la carrière souterraine se sont informés de ce que cela représente autant du point de vue risque à gérer que de son potentiel de mise en valeur.
Avec sagesse et intelligence, ils ont pris contact avec ceux qui aujourd’hui connaissent le mieux ce site souterrain… les spéléos de la SSN et du SCUCL ! Accompagnés de quelques uns d’entre nous, ils sont descendus sous terre. Ils ont été intéressés et impressionnés.
On pourrait dire que rien ne leur a été épargné… et le contact a été excellent.
Ils ont étudié le site sous absolument tous ses aspects : légaux, environnementaux, techniques… autant que géologiques, biologiques ou spéléologiques.

A aucun moment dans les contacts que nous avons eus, il n’a été question d’interdire l’accès aux spéléos.
Ainsi, ils ont décidé de confier à la SSN la gestion « spéléologique » du trou des Charrues avec mission d’en contrôler l’accès afin d’éviter tout problème et de dégager leur responsabilité en cas d’incident sous terre.
A leur demande, une fermeture discrète et simple à utiliser a été installée : une barre de fermeture et un cadenas à code qui sera changé aléatoirement.
Des règles d’accès ont été édictées pour satisfaire aux exigences de la convention qui a été signée relativement aux responsabilités et à l’abandon de tout recours (voir pdf ci-après). Il importe que chaque club et chaque spéléo qui visitera le site assume la part de responsabilité qui lui incombe. On veut aussi que les formalités soient minimales et puissent être rapides afin de ne pas constituer des obstacles inutiles. Nous ne voulons pas que cette fermeture soit ressentie comme une interdiction, mais au contraire comme une mesure de sauvegarde d’un accès le plus large pour les spéléos, certainement comme un exemple positif.

Nous souhaitons limiter les visites durant la période d’hibernation des chauves-souris. Par contre, le site se prête bien à l’observation et, partant du principe qu’on ne peut protéger valablement que ce qu’on connait bien, nous voulons encourager l’apprentissage de la reconnaissance des quelques espèces qui hibernent dans la carrière souterraine.

Dans le futur, il faudra sans doute aussi envisager petit à petit de baliser, nettoyer, aménager un peu et cela avec l’ensemble des spéléos qui apprécient ce site assez particulier…

Pour avoir accès au trou des Charrues…
Envoyer un e-mail à grands-malades@ssn-speleo-namur.be en précisant le nom du groupement, le nom du responsable, la date de visite, l’importance du groupe. Pour gagner une étape : téléchargez le pdf ci-dessous, complétez le, datez le, signez le et joignez le directement à l’e-mail.

PDF pour Accès aux Grands Malades

En retour le demandeur recevra quelques consignes à suivre et le code du cadenas.

Il est important de demander le code du moment avant chaque visite pour ne pas se retrouver devant la barre de fermeture avec un code qui ne serait plus d’actualité…